Après...

Côté face est sorti en livre le 2 mai 2011.

Que s'est-il passé depuis?

Ben, pas grand chose en fait. Pour résumer :

- Partenariat avec le site Livraddict. seul 8 livres ont été attribués sur les dix offerts. Suite à cela 8 blogueuses l'ont lu et l'ont chroniqué. ( Acsylé, Alindra, Melisende, Niënor, agathe, Marion, Sara, Révérence Sateenkaari )

- Matilda/Ennola fait voyager son exemplaire. Une blogueuse en a été la première escale, elle a fait aussi une chronique.

- Trois librairies ont accepté le dépôt, elles n'en ont vendu aucun exemplaire.

- La séance de dédicace prévue pour le 18 juin a été repoussée au 2 juillet.

- 20 personnes aiment ça sur Facebook.

- 28 personnes disent vouloir le lire sur Livraddict. 12 livraddictiens  l'ont lu, la note moyenne est de 9,25/10 (8 votes)

-  544 visiteurs sont passés par le site de Côté face en mai (1622 pages vues) et 259 pour juin (683 pages vues), la majorité venant de Néoprof, visiteurs croyant vraisemblablement trouver un site de pédagogie, et donc n'étant pas intéressé par le roman.

- Il existe une fiche sur le site Babelio : Côté face , 4 critiques, note moyenne de 4,33/5

- J'ai été  contactée par deux blogueuses pour un partenariat.

- 13 exemplaires ont été offerts.

- J'ai vendu 26 exemplaires. La grande majorité par complaisance (18) donc à des gens pas du tout intéressés qui ne le liront sans doute jamais.

 

Bref, malgré toute l'énergie déployée, ça ne se vend absolument pas. finalement, je brasse de l'air pour pas grand chose.

Par contre, il existe actuellement 10 chroniques de blogeuses (vous trouverez les avis et les liens dans la section "ils en parlent"  du site) et j'en attends encore une. Toute ces critiques sont positives, voir très positives. Je ne comprends pas.

D'un côté, ces personnes n'ont aucune raison de faire une critique de complaisance. Je ne les connais pas et elles n'avaient jamais entendu parlé de moi avant le billet  de Matilda/Ennola sur son site pour certaines ou avant le partenariat Livraddict pour les autres. J'ai feuilleté leur blog et elles peuvent avoir la dent dure quand elles n'aiment pas. Il n'y a donc pas de raison apparente que leur avis ne soit pas sincère.

D'un autre côté, je n'arrive pas a y croire, à les croire. Sans doute leur avis est biaisé par je ne sais quoi, sans doute le fait de m'avoir croisée sur les forums, une indulgence pour une jeune auteure autoéditée, peut-être de la pitié... Je ne sais pas. Mais mon livre ne peut en aucun cas être aussi "génial" qu'elles le disent sinon pourquoi a-t-il été refusé par tous les éditeurs sans même passer la phase d'écrémage. Côté face n'a même pas eu l'honneur de passer par les comités de lecture, il a été recalé dès réception. Lire tous ces avis positifs, parfois enthousiastes et dithyrambiques, en fait, au début, c'est super agréable et puis je pense à tous ces refus et au gouffre qui sépare l'idée même du refus dès réception d'un manuscrit et l'avis des blogueuses.  C'est comme un immense sentiment d'injustice et d'amertume.

Pourquoi les blogueuses mentiraient-elles ?

Pourquoi les éditeurs ont-ils refusé le manuscrit dès réception ?

Il ne peut y avoir qu'une vérité. Mon livre est bon ou il est mauvais, il ne peut être les deux, d'un côté unanimement bon et d'un côté unanimement mauvais, ce n'est pas possible.

Alors mon livre il est quoi?

Invendus et invendables, ça c'est sûr. Il me reste 5 cartons de bouquins qui ne quitteront jamais leur emballage, 12 livres auront eu la chance de voir les rayons des libraires avant de revenir dans leur caisse. Je ne suis pas déçue, non, pas vraiment, je m'y attendais. Ce qui me fait mal, c'est d'avoir tant d'avis positifs (d'ailleurs, il n'y a même pas un avis un tant soit peu mitigé, que du positif et du très positif) alors que le livre est un tel échec. Succès d'estime dit-on, ben je préférerais avoir des critiques clairement négatives, au moins tout serait logique et en harmonie, et je saurais à quoi m'en tenir!

Il m'arrive de penser que je devrais refaire une tournée des éditeurs avec un manuscrit comportant des extraits et des liens vers les critiques, mais ce ne serait qu'une perte de temps, le livre est édité, autoédité, il est mort pour le monde de l'édition.  Je me suis tirée un balle dans le pied et il ne me reste que ce tirage parfaitement invendable pour me consoler.

Je termine l'écriture du Tome 2 (Noces de lune), j'en suis au chapitre 50 (sur les 60 prévus). Il y a....4 lecteurs qui suivent cette histoire. -_-   Il y a deux autres tomes prévus dans la logique de cette histoire mais a quoi bon perdre autant de temps et d'énergie pour une série sans lecteurs? Je n'écris pas pour moi-même mais pour être lu! Écrire des textes que personne ne lira jamais est une perte de temps et d'énergie. J'ai actuellement deux autres idée d'histoire:

- "Trois souhaits": l'histoire d'Agathe, 17 ans, qui, suite à un souhait, passe de 1915 à maintenant pour retrouver l'amour de sa vie (qui est mort dans les tranchées de la Première Guerre Mondiale) et elle se retrouve dans un foyer pour ados à problème... encore une romance fantastique carrément méchante.

- "La double vie de Sidonie Maréchal" : l'histoire de Sidonie Maréchal, 22 ans, en 1911, anarchiste et mêlée plus ou moins à la bande à Bonnot. Là, pas de fantastique, et la romance n'est pas l'élément central même si je n'ai pas pu m'empêcher d'en flanquer une.

Je pense que quand j'aurai bouclé Noces de lune, j'attaquerai Trois souhaits et je rangerai plus ou moins définitivement la série Côté face dans un carton aux oubliettes. J'aimerais bien être capable d'aller jusqu'au bout des quatre tomes, mais bon, sans lecteur c'est pas possible. Je dois en faire mon deuil.

Enfin voilà, je ne sais plus trop quoi penser, j'ai brassé beaucoup d'air pour rien en fin de compte. Je suis fatiguée et j'ai envie de jeter l'éponge sur toute cette histoire.

Je remercie les rares lecteurs de ce blog et de Côté face.

 

Merci! 

 

Anne

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site