Avis d'Asmodée, forum Bit-lit.com

L'avis de AsmodéeForum Bit-lit.com

avis

Publié le 3 juin 2012 




Il est des lectures qui s'inscrivent sous le signe d'une expérience riche en surprises. De bonnes surprises. La découverte deCôté Face tient en l'une de celles-ci. La première émotion se matérialise par le talent inattendu qui auréole Anne Denier à travers ce roman unique en son genre. Par la grâce d'une plume belle et inspirée, l'auteure entremêle thriller fantastique et romance au fil d'une narration jouant sur les gammes d'une psychologie écorchée. Car c'est en cela que tient l'un des aspects les plus fascinants de cette œuvre peu commune : la romancière nous immerge par paliers successifs de troubles et de rebondissements dans les abîmes d'un récit torturé. Une intrigue qui flirte délicieusement – jamais terme ne saura plus approprié dans un avis de roman – aux frontières ténues du réel et de la folie. On y voit la notion du temps et les époques se confondre. L'exercice n'a rien d'aisé, il peut même se révéler franchement délicat. Cependant, Anne Denier réussit le tour de force de livrer un texte d'une remarquable maîtrise, déchiré entre l'ombre et la lumière, la cruauté et l'innocence. L'amour et la haine. 

Et pourtant, malgré ses atours sulfureux, certains diront dérangeants, l'histoire de Côté Face est touchante. Impossible que l'aura provocante qui en émane ne laisse indifférent le lecteur, pour peu que celui-ci soit animé par un minium de bon goût. Plonger dans les aventures d'une lycéenne qui perd ses repères donne l'impression d'évoluer au sein d'un rêve, parfois d'un cauchemar, au détour de certaines pages. Une ambiguïté qui aime à surprendre et harceler tout au long des chapitres. La jeune héroïne du roman est mise en scène par une justesse sans faille. On a envie de croire en son existence, en son destin. On tremble pour elle autant qu'on s'en méfie. Ou lorsque les sentiments contradictoires font main basse sur la substance même d'un roman…

Parmi le vivier littéraire francophone, Côté Face fait figure d'exception. De pépite, n'ayons pas peur des mots. Il est perceptible que l'énorme potentiel de l'auteure ne demande qu'à s'épanouir, à donner de l'envergure à une inspiration fertile servie par une vraie culture (Jamais Goethe n'aura eu meilleure ambassadrice parmi la nouvelle vague) Car du style et de la profondeur, la prose d'Anne Denier en a à revendre. Une plume brillante dans sa modernité, enlevée, et qui surtout s'aventure hors des sentiers battus.

User de superlatifs enthousiastes est toujours un risque de nos jours, tant ces derniers peuvent paraître exagérés ou inappropriés. Pourtant, dans le contexte du présent roman, ils sont tout à fait de circonstance. Même si au final, on se dit queCôté Face pourrait se passer de tout encensement, tant le texte est apte à se défendre par lui-même. Énumérer ses qualités, les nombreux points qui ont généré mon enthousiasme en cours de lecture, frôlerait l'indécence. Il y a tant à dire à son sujet... En conservant une certaine mesure, sans sombrer dans une orgie de louanges, disons simplement que Côté Face est le grand roman d'une future grande auteure. Suspense à fleur de peau, sentiments poignants au service d'un récit intelligent en diable. Ce n'est là aucunement un simple avis, mais l'expression d'un coup de cœur, un vrai. Anne Denier et ses visions littéraires d'une beauté lacérée sont à suivre de très près.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×