L'avis d'Angelebb, blog au fil des pages

L'avis d'Angelebb, blog «Au fil des pages»

Côté face, Anne Denier

Publié le 18 novembre  2012 



Mon Avis
*
 
Je ne sais pas du tout dans quelle histoire j'allais être embarquée et bien que ce roman ne fut pas un coup de coeur, j'ai passé un excellent moment!
De prime abord, le synopsis est très mystérieux...
Deuxièmement, c'est le premier roman d'une jeune auteure...et j'adore les découvertes...
Enfin autre "prétexte" à mon achat puis à ma lecture, fut la ré-édition du roman avec cette sublime couverture...
 
J'ai eu du mal à entrer dans l'histoire.
Au départ, je ne savais pas , ni ne devinais, où allait m'embarquer Anne Denier, l'auteure!
Je trouvais l'héroïne un peu fade, elle commençait un peu à m'agacer en se mettant naîvement en danger.  De plus, sa vie et ses amis étaient un peu trop normaux!
Petit à petit, on comprend avec elle la présence de sa vie passée, mais en la refusant et en ne voulant pas l'admettre, j'ai trouvé que l'histoire commençait à tourner en rond...de prime abord!!!
 
Puis, j'ai été totalement fascinée par les réminescences de son passé trouble!
Celui-ci est dévoilé par bribes et ses passages m'ont complètement happés!
A partir du moment qu'elle accepte son passé et que finalement celui-ci rencontre le présent, le sentiment de réserve que j'épprouvai s'est complètement dissipé et j'ai beaucoup aimé l'histoire et la suite des événements!
 
J'ai très envie de lire le second opus car la fin contée laisse une multitude de possibilitées pour la suite. Ce second tome (qui va être ré-édité en 2013) sera très vite commandé!
 
Au final, j'ai trouvé l'histoire un peu lente mais surprenante à son début, intriguante par la suite pour ce révéler enfin captivante et envoûtante!!! Je vous en recommande la lecture!
 
Extrait...
*
 
"Je ne pouvais pas accepter que ce soit autrement qu'immaginaire. Ca n'était pas vrai. Côme n'était pas réel. C'était une pensée trop horrible. Insupportable. Le Diable ne pouvait fouler aussi impunément la terre. Trop de sang, trop d'horreur. Toutes ces choses effroyables que j'aurais j'aurais vues, que j'airais subies, que j'aurais faites.
Jedermann.
Et si tout ça avait vraiment eu lieu?
Et si j'avais vraiment vu, subi, fait ces choses?
En proie à une violente nausée je me levai brusquement. Sans un mot je traversai les allées. Soude et aveugle, malade de mes souvenirs." (p.144)
 

Mon ressenti 17/20
 


Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site