L'avis de Luna05, forum Bit-lit.com

L'avis de Luna05, Forum Bit-lit.com

avis

Publié le 15 mai 2012 




En toute sincérité je ne sais vraiment pas comment aborder et débuter ce billet. J'ai lu ce roman il y a un mois à présent mais je dois dire que mes sensations sont toujours bel et bien intactes et encrées en moi. Pour ma part il m'a toujours été plus facile d'écrire mes ressentis de lecture quand l'ouvrage m'avait déplus. Les mots se couchant d'eux même sur le papier au vu de mes attentes inassouvis n'ayant laissé place qu'à une grande déception et frustration. Comme vous l'aurez compris cette œuvre ne fera pas partie de mes désillusions d’où une certaine complexité et difficulté quant à vous faire partager toute cette palette de sentiments m'ayant étreinte du début à la fin.
Étant assez obstinée je vais tout de même tenter de vous transmettre tout ce que ce roman est parvenu à me faire éprouver.

En recherchant quelques nouveaux titres d'origine Française par le biais de la toile mon regard s'est posé sur le titre "Côté Face" qui de part sa sublime couverture m'a immédiatement attiré, puis vint la lecture de son synopsis et là je fus totalement intrigué. Un résumé énigmatique mené par une narration à la première personne et conclue par une phrase choquante, percutante et effrayante captant singulièrement notre attention. Je débutais cette lecture avec sans aucun repères et indices dans le monde dans lequel j'allais pénétrer. Serais-ce un univers contemporain comportant une romance torturée ou peut être du fantastique? Baignerais-je en eaux troubles comme dans un thriller ou serais-ce une fusion de genres? Il ne me restait plus qu'une chose à faire entamer cette lecture pour vite le découvrir.

Tout commence un matin ou la jeune héroïne de 17ans en retard pour ses cours se retrouvera dans l'obligation de prendre le Tram, lors de son trajet elle croisera un homme qui ne la laissera pas indifférente et qui, surtout ne cessera de la fixer et de lui sourire. Cette rencontre à priori anodine ne cessera de la hanter et de l'obséder, cet homme séduisant lui inspirant confiance sans en connaitre les raisons et lui laissant une impression étrange de déjà vu, un visage ne lui étant pas inconnu, et pourtant...
Quelques semaines plus tard, la jeune fille recroisera cet homme et un rendez-vous s'imposera pour tous les deux, pour elle car, suite a un accident la voilà submergée de souvenirs remontant a un autre siècle avec pour connaissance intime "l'étranger du tram" qu'elle surnommait dans son rêve Nebel. Commencerait-elle à sombrer dans la folie comme cette dernière s'obstine à le penser? Pourquoi cet homme s'est il instantanément et naturellement retourné lorsqu'elle la appelé Nebel, et pourquoi ressemble t-il trait pour trait à l'homme de ses souvenirs? Ce dernier, de son côté a tenté de prendre contact avec elle quelques semaines auparavant mais sans succès. Pourquoi s'est-il donné autant de mal pour quérir d'un rendez avec la jeune fille? Une discussion s'instaurera entre eux et qui plongera l’héroïne en pleine confusion et effrois lorsque ce dernier lui expliquera la raison de son désir de la revoir : "Te séduire, t'emmener, te torturer, te violer et t'assassiner". Cette rencontre scellera irrémédiablement le destin de la jeune fille et changera de manière irréversible et inconcevable le monde de l’héroïne. Une plongée insoutenable dans les méandre d'un passé sordide, tragique et cauchemardesque.
C'est ainsi que débutera "Côté face" nous dévoilant un petit échantillon de ce que ce récit nous réserve. Cependant, si vous pensez avoir cerné ne serait-ce qu'un temps soit peut l'intrigue après avoir lu cette introduction vous vous fourvoyez lourdement, le jeu de piste peut commencer et le piège se refermer inexorablement sur vous.

Ma première remarque concernera le livre en lui même. J'ai été agréablement surprise par tout le soin apporté dans cette auto-édition, un gros paver remarquablement mis en valeur par une sublime illustration mélancolique. Je ne m'attendais pas à devoir constater et faire l'éloge de l'objet même, une qualité non négligeable se devant d'être soulignée et gratifiée. Le contenant ne faisant pas tout, à présent parlons de son contenu.
Cette œuvre a été pour moi une véritable claque littéraire qui m'a prise totalement au dépourvu, une bourrasque m'ayant à la fois dévasté et captivé pendant deux soirs, car oui, ce livre une fois en main est pratiquement impossible à lâcher avant d'en avoir obtenu la fin. Un roman m'ayant laissé totalement avide d'informations, impatiente de savoir ce qui allait advenir tout en redoutant de voir se profiler la conclusion au vu de la pression et la tension allant crescendo. J'ai été totalement surprise par la noirceur que recélait ce récit, au vu de la 4eme de couverture je me doutais que ce livre serait sombre mais néanmoins pas glauque à ce point. L'auteur nous fait plonger de plein pieds dans le côté sombre de l'âme humaine nous faisant abandonner tout espoir d'en ressortir indemne au même titre que l’héroïne. 
Anne Denier aura su faire preuve d'audace et d'originalité concernant le traitement de ses personnages ne s'embarrassant pas de certain détails. Cette dernière occultera l'identité des personnalités secondaires remplaçant leur noms par des surnoms en rapport avec leur caractère ou physique ce qui donnera à cette lecture un style particulier. L’héroïne elle même subira également ce traitement mais contrairement à ces derniers qu'en partie. Cette façon de procéder m'a quelque peu chagriné au début mais, une fois s'être adaptée on adhère à la façon de voir de l'auteur et ce petit détail devient absolument superflus à nos yeux car, les véritables intérêts seront bel et bien ailleurs. 
Nous suivrons cette histoire par le biais du regard et ressentis de l’héroïne rendant notre empathie et attachement pour cette dernière décuplée. Ses découvertes, ses craintes, son mal être et dégoûts nous submergeant rendant souvent la lecture éprouvante et oppressante. Ce récit nous sera conté par une plume fluide, hypnotique et très agréable. Une œuvre résolument singulière dont l'intrigue nous sera présentée telle un gigantesque puzzle dont les pièces ne s’imbriqueront que dans les tout derniers chapitres. Ces derniers alternants subtilement entre présent et passé de manière aléatoire maintenant fermement notre intérêt sur les tragédies passées, présentes et à venir. Une œuvre dont on ressent toute la maitrise de l'auteur du prologue au dénouement.
J'ai été totalement envouté et frappé par cette ambiance à la fois fascinante, mélancolique, romantique puis oppressante, effrayante et malsaine. Un véritable paradoxe n'ayant cessé de me perturber tout au long de ma lecture.
Des passages empreints de désespoir, de peur et de mort. Une atmosphère nous imprégnant inexorablement où la violence psychologique sera plus que présente et pesante. Folie, désir, et haine et amour entamant une danse macabre et sans retour.

à présent abordons les personnages mais, n'ayez crainte, étant l'un des piliers de cette œuvre trop en dire nuirait au plaisir de la découverte et de l’essence de ce roman, je ne citerai donc pas leur noms mais évoquerai juste ce qu'ils m'ont fait ressentir. 
Je dois dire que j'ai été agréablement surprise par les trois personnages principaux, l'auteur aura su encore ne pas ménager ses effets et ne lever le voile sur eux qu'avec parcimonie en temps et en heure. Des personnalités charismatiques et humaines dans tous les sens du terme que cela soit dans les bons et les mauvais côtés. Ici point de personnages parfaits et irréprochables...
Commençons pas l’héroïne que j'ai beaucoup apprécié pour sa façon de gérer l'inacceptable, son courage et sa détermination face à l'adversité. Une jeune fille mature pourvue d'un certain tempérament qui fera tout pour obtenir la rédemption et accepter ce passé ne pouvant pas être défait. Puis d'un autre côté nous avons une jeune femme ayant dû subir beaucoup d'épreuves et qui pour survivre a dû s'adapter...Une femme ayant aimé plus que la vie. Un personnage à multiples facettes passé et présent qui est parvenue à m'émouvoir.
Le deuxième protagoniste phare de ce roman aura su garder sa part de mystère fort longtemps et ce pour mon plus grand plaisir. Homme plus ou moins présent et ambigu avec l’héroïne, on doutera au même titre que cette dernière de ses intentions profondes sans toutefois parvenir à se détourner de lui. Qui est-il vraiment? Que cherche t-il?
Pour finir la dernière personnalité refermant ce triangle infernal. Je ne sais pas vraiment quoi dire à part que cet homme a su déclencher chez moi une fascination malsaine et vraiment dérangeante à mes yeux. Cette personnalité calculatrice, dominatrice et prédatrice se tapissant derrière un masque angélique et enjôleur, est pour moi le personnage le plus réussis de ce roman, car étant parvenu a me faire éprouver de manière alternative des sentiments d'effroi, de dégoût, de haine, d’incompréhension, de pitié, d'intérêt et de curiosité. 

"Côté Face" a su conserver tout son mystère nous offrant qu'au compte gouttes les informations si chèrement désirés. Un suspense rondement mené ponctué de révélations pourvus de nombreux rebondissements absolument inattendus et bouleversants. Que cela soit le titre qui trouvera une poignante signification ainsi que la phrase percutante et choquante énoncé par Nebel au commencement dont on découvrira le sens et la teneur à la fin...
J'aurai cependant deux bémols à formuler mais qui heureusement n'entacheront en rien tout le bien que je pense de ce livre. Le premier concernera le face à face tant attendu qui se profilera à ma grande stupéfaction de manière totalement inattendu. J'aurai souhaité que cette scène, bien que superbement décrite où la tension et la peur sont fortement palpables dure plus longtemps, ne soit pas si précipité et si rapidement expédié...
Le dernier point m'ayant chiffonné aura concerné le manque d'approfondissement d'un des personnages clé. Il aurait été passionnant d'en apprendre plus sur son passé et qu'il apparaisse davantage.

Voici une œuvre étant parvenue à me subjuguer et m'éblouir grâce à ses personnages marquants, son ambiance pourvue d'une noirceur soutenue et un talent certain et indéniable de Anne Denier quant à nous transporter et à nous maintenir sans difficultés dans son univers. Ce fut mon premier voyage auprès de cette auteur et certainement pas le dernier.


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×